Réalisations / Productions / Documentaires

Un homme et deux femmes

1991 - Un film de Valérie Stroh / Durée : 1h22 / Format : 35 mm - 1.85 / Son : Dolby SR / Visa : n° 74343
Un homme et deux femmes - affiche

Martha, jeune écrivain, a du mal à vivre la relation amoureuse forte, pleine et belle qu’elle souhaiterait avoir avec Paul, son ami psychiatre. Divorcée très jeune, elle vit seule avec son enfant. Paul s’installe à Paris et désire qu’elle vienne vivre avec lui. Martha, elle, a peur de perdre son indépendance…
Cette nuit-là, veille ou lendemain de rupture, de départ, de solitude ou de conciliation, Martha se replonge dans ses carnets de nouvelles dans lesquelles elle se projette elle-même dans presque tous les rôles.
Elle devient, dans “Un homme et deux femmes”, Anne, une jeune femme artiste- peintre un peu bohème: “amoureuse” de son nouveau-né, elle délaisse son mari tandis qu’Isabelle, sa meilleure amie, émue par celui-ci, devient peu à peu sa rivale.
Dans “L’un, l’autre”, elle est Fréda, qui retrouve son frère comme chaque matin dans le secret de sa chambre à coucher. Livrés à eux-mêmes, l’affectif incestueux devient la seule communion possible, l’un avec l’autre…
Enfin, elle est Judith dans “Notre amie Judith”, une intellectuelle froide et chaude, secrète et complexe… Belle, Judith se garde bien de le montrer, elle le sait intimement et cela lui suffit. Intelligente, elle ne se plie pas aux règles de la mode et de la séduction.N’appartenant qu’à elle-même mais sans misanthropie, elle n’a aucun préjugé. Mieux que dans les livres, Judith découvre les Borgia en faisant l’amour dans une bourgade avec un barbier italien…
Le petit matin ramène Paul, le psychiatre, chez Martha qui se sent être plusieurs femmes en même temps, et les deux amants se mesurent, ne voulant pas se perdre.

Valérie Stroh m’avait fait découvrir la romancière Doris Lessing. Puis je l’ai aidée à adapter trois nouvelles de cet auteur. Je devais réaliser le film. Mais j’avais commencé à écrire “Baptême” et les deux projets se sont vite retrouvés en compétition. J’ai incité Valérie à faire le pari de réaliser elle-même. Le projet a trouvé son financement (avance sur recettes-France 3-Région Nord Pas de Calais). Je me suis retrouvé producteur exécutif du film, conseiller technique, directeur d’acteur puisque Valérie s’était donné les trois rôles principaux. Il a fallu assumer cette contradiction, une sorte de co-réalisation à laquelle je n’étais pas habitué, une direction qui n’en était pas une. Les techniciens et les autres acteurs ont souffert de cette situation ambigüe.

Nous sommes allés ensuite à Londres présenter le film à Doris Lessing. Je me souviens que son fils Peter nous a rejoint, un gros matelas sur le dos car ils étaient en train de déménager. Doris Lessing, surprise de cette adaptation, n’imaginait pas du tout ses personnages comme cela, mais elle a été séduite. Depuis, j’ai réalisé “Rue du Retrait” à partir de l’un de ses romans. C’est toujours très difficile de l’adapter, toujours passionnant.

René Féret

Bande annonce

Distribution

Valérie Stroh : Martha - Anne - Fréda - Judith
Lambert Wilson : Paul (le psychiatre)
Diane Pierens : Brigitte (amie de Martha)
Olivia Bruneaux : Sylvia (amie de Martha)
Noémie Stroh : Fille de Martha
Patricia Dinev : Isabelle
Yan Epstein : Pierre
Michael Vartan : Fred
Jean-Yves Berteloot : Charles (mari de Fréda)
Julie Jézéquel : Agnès
Clotilde de Bayser : Marianne
Giorgia Trasselli : madame Rineiri
Léonardo Tréviglio : Luigi (le barbier)
David Fowler : Professeur Adam
Dominique Gould : L’américain
Alessandro Lenzini : l'Italien Michele
Claire Mises : La Belge
Janine Darcey : Tante de Marianne
Margaret Goldie : Tante de Marianne
Evelyne Stroh : La pianiste
Philippe Peltier : Le vétérinaire
Georges Paczynski : L’homme au balai
Isabelle Vazeille : Voisine
Gilles Defacque : Voisin

Technique

Réalisation : Valérie Stroh
Scénario et dialogues : Valérie Stroh et René Féret
d’après trois nouvelles de Doris Lessing : “Un homme et deux femmes”, “L’un, l’autre”, “Notre amie Judith”.

Producteur : René Féret
Image : Peter Suschitzky
Ingénieur du son : Michel Vionnet
Costumes : Barbara Kidd
Décors : Georges Stoll
Montage : Charlotte Fauvel
Directeur de production : Eric Trotta
Scripte : Pilar Billiet
Mixage : Claude Villand
Maquillage : Ken Lintott
Coiffure : Ronnie Cogan
Dessins de nus : Michael Bastow
Peinture : Georges Arditi
Musique : Evelyne Stroh

Photos

Presse

Le Figaro Madame, Jean-Claude Brialy : “Un drôle de film, à la fois tendre et cruel, intelligent et sensible.” (lire)

Commander le coffret DVD Réné Féret, 40 ans de cinéma