Réalisations / Productions / Documentaires

Sortie d’un film de Paris à Tokyo

2004 - Un film de Julien Féret / Durée : 52'

Produit par AMA Productions-Les Fims Alyne (Films du XXème) -ASTV- avec la participation du CNC

J’étais avec Julien, mon fils, tard, dans le hall de l’hôtel Agnès, à Tokyo, au terme d’un séjour passionnant pour la promotion de la sortie de mon film “Rue du Retrait”. Nous venions de quitter nos amis japonais qui avaient accompli avec la presse un travail de promotion comme on n’en fait plus nulle part. Nous parlions du métier d’acteur et de réalisateur. Julien n’avait pas de projet immédiat. Pourquoi ne pas faire un documentaire de cette expérience japonaise, en y ajoutant le récit extraordinaire de la naissance et de l’activité des salles Utopia, réseau indépendant qui fait en France un travail magnifique avec le cinéma d’auteur. Nous sommes rentrés à Paris et Julien a écrit le projet: l’histoire de la sortie de “Rue du Retrait” en France et au Japon. Le CNC a suivi en lui octroyant une aide sélective, ASTV-Grande Synthe est entré en co-production. Il s’agit de sa première réalisation et le résultat est excellent.

René Féret

La sortie en salles de « Rue du Retrait » sera le prétexte pour découvrir deux salles d’art et essai, qui ont choisi chacune de diffuser et défendre ce film.
Les salles du réseau «Utopia» en France et la salle d’«Iwanami Hall» à Tokyo au Japon. Aux antipodes l’une de l’autre, autant géographiquement que culturellement, elles ont comme politique commune de ne pas céder à la facilité du cinéma commercial. Se préserver le droit de choisir, de rester indépendants, c’est une voie risquée et un combat quotidien pour la survie de leur entreprise.
Le documentaire nous permet de suivre ces hommes et ces femmes, dans leur quotidien, avec cette implication toute particulière pour faire de la sortie d’un film un événement. Sans ce travail passionné, un certain cinéma ne trouverait pas son public.
Grâce à ces lieux, qui proposent une alternative aux problèmes de diffusion d’une oeuvre artistique, l’idée qu’il reste encore une place pour un cinéma non formaté est bien réelle!
C’est Anne-Marie Faucon et Michel Malacarnet qui sont à l’origine des salles Utopia, il y a plus de 30ans. Après les événements de mai 68, Anne-Marie quitte son poste d’infirmière psychiatrique et retrouve Michel à Aix-en-Provence. Ils débutent avec une salle prêtée par le clergé pour trois ans, le temps de se faire la main puis transforment une vieille chapelle en Avignon pour en faire ce qui deviendra la première salle Utopia.
Madame Takano Etsuko est une femme qui a voué sa vie au cinéma. À 29 ans, elle est la première étudiante étrangère à faire l’IDHEC. Au Japon elle se bat contre les idées reçues pour devenir une femme réalisatrice. À la fin des années 60, elle se retrouve directrice de la salle Iwanami Hall. Elle se mue en programmatrice, parcourt le monde dans les festivals de films, et se fait un honneur de servir l’art sans se laisser influencer par les lois du commerce.

Julien Féret (extraits du synopsis)

Commander le coffret DVD Réné Féret, 40 ans de cinéma