Réalisations / Productions / Documentaires

L’Homme qui n’était pas là

1987 - Un film de René Féret / Durée : 1h14 / Format : 35 mm - 1.85 / Son : Dolby SR / Visa : n°60594
L'homme qui n'était pas là (affiche)

Le célèbre acteur Charles Elaine est au faîte de sa carrière. Il est riche et célèbre. La redoutable théorie du psychiatre Fouier va s’illustrer sur lui en tentant de le faire succomber à un infâme complot qui doit le conduire à un état de démence irréversible.
Qui a intérêt à en vouloir à Charles à ce point ? Pierre Strosser et sa fille Isabelle, les avocats de Charles ? Son ancienne femme, Lise ? Sa soeur Alice ? Son beau-père Alexandre ? Son jeune fils Théodore ? La jeune italienne Rella Delle Noce dont Charles va tomber violemment amoureux ?

J’étais tombé sur un roman américain de Roderick Mac Leish, “The man who wasn’t there”, qui contenait des thèmes intéressants : un homme devenait fou et allait jusqu’à vouloir tuer son fils car il était manipulé à distance sur la base de sa problématique psychologique. Nous avons écrit le scénario avec Rémi Waterhouse. L’idée était de faire un thriller élégant. J’ai engagé Jacques Dufilho, Georges Descrières, Claude Jade, Sabine Haudepin, et naturellement Valérie Stroh avec laquelle je venais de faire Mystère Alexina et j’ai interprété le rôle principal… Thierry Mugler a fait les costumes et Charles Némès coachait mon jeu.

J’ai financé le film tout seul avec l’aide des banques. C’était l’époque où les chaînes de télé explosaient et j’étais sûr d’être récupéré financièrement par elles.

Le film ne fonctionnait pas. Personne n’en a voulu. Avec un million d’euros de dettes, j’ai dû déposer le bilan de ma société, en accord avec mes créanciers dont j’avais conservé la sympathie. J’ai recréé une nouvelle société de production et j’ai écrit Baptême.

René Féret

Distribution

René Féret : Charles
Claude Jade : Alice
Valérie Stroh : Rella
Georges Descrières : Alexandre
Jacques Dufilho : Strosser
Sabine Haudepin : Mlle Strosser

Technique

Production et réalisation : René Féret
Scénario, adaptation et dialogues : René Féret
avec la collaboration de Rémi Waterhouse
Image : Alain Levent
Son : Alix Comte
Costumes : Thierry Mugler
Montage : Catherine Zins
Musique : René Urtreger

Photos